Solution d'Employee Advocacy Web et Mobile

Donnez le pouvoir à vos ambassadeurs

 
7 September 2018

Pourquoi parler RH et Social Media ?

Alexandre Durain nous dit pourquoi il est important d'intégrer les réseaux sociaux dans une stratégie RH

#1 - Why ?

Pourquoi se poser la question de la marque employeur sur les réseaux sociaux et de l’accompagnement des collaborateurs dans l’usage professionnel des réseaux sociaux ?

Parce que le monde digital est devenu un monde de conversations sur les réseaux sociaux. Et que les entreprises n’ont pas de véritable légitimité à prendre la parole dans ces conversations en tant que personne morale.

Comme l’explique très bien mon ami Joselito Tirados, cela fait maintenant de nombreuses années que nous sommes dans ce monde de conversations. Le développement du web et des réseaux sociaux nous fait progressivement passer d’un monde organisé verticalement avec un chef ou une marque qui propage des informations descendantes, à un monde horizontal qui met tout le monde au même niveau. N’importe qui peut prendre la parole pour s’adresser au reste du monde depuis que le Web s’est démocratisé. Et maintenant que 75% de la population entre 15 et 70 ans est présente sur les réseaux sociaux, les conversations se sont largement multipliées pour parler de tout… même de votre job.

La marque employeur n’y échappe donc pas mais c’est toute l’entreprise en passant par la communication et le marketing qui doit se poser des questions.

Le temps de la communication descendante est finie. Donc inutile de balancer des messages au milieu des conversations pour expliquer aux gens que votre société est super et qu’il faut venir travailler chez vous ! Ou en tout cas ne faire que ça ne suffira pas. Pour avoir une véritable marque employeur sur les réseaux sociaux il va falloir s’intégrer dans la conversation avec un peu plus de finesse.

Si on observe bien ces conversations, elles sont menées entre humains et jamais ou rarement entre un humain et une marque. Les conversations avec les entreprises sont très peu nombreuses comparées aux conversations entre humains et elles se concentrent sur des services ou échanges d’informations autour de l’entreprise. Il n’y a donc qu’une solution pour faire parler les entreprises : Libérer la parole de vos collaborateurs pour qu’ils soient les acteurs de la marque employeur de votre entreprise.

Sauf que les collaborateurs ont plein de freins à prendre la parole sur leurs réseaux sociaux personnels pour parler de leur métier, leur entreprise et autres sujets professionnels. Voilà pourquoi les entreprises ne peuvent pas abandonner leurs collaborateurs dans ce tournant managérial, identitaire et intime sans les accompagner.

Former les collaborateurs aux réseaux sociaux

#2 - Un océan bleu

Avec 75% de la population de 15 à 70 ans active sur les réseaux sociaux à titre personnel et seulement 8 à 9% active à titre professionnel (Je tiens mes calculs à votre disposition); il est clair qu’il existe là une opportunité importante de prise de parole pour les entreprises et leurs stratégies de marque employeur.

L’enjeu est donc d’accompagner les collaborateurs dans l’usage professionnel de leurs réseaux sociaux personnels afin que les entreprises et plus largement la vie professionnelle trouve sa place sur les réseaux sociaux.

Mais comment les entreprises peuvent-elles conquérir cet océan bleu alors que légalement, nos réseaux sociaux personnels nous appartiennent à titre privé. Les CGU de Facebook, Twitter, Linkedin et Cie sont claires à ce sujet. Ce sont des réseaux personnels et nous en avons la responsabilité à titre personnel.

Le droit du travail aussi est très clair à ce sujet. Il ne me semble pas qu’on puisse forcer un collaborateur à une activité spécifique dans le cadre de sa vie privée.

Alors comment plonger dans l’océan bleu ?

Prendre de la hauteur pour sa stratégie de marque employeur

#3 - Autruche ou Girafe ?

Ne rien faire serait l’erreur classique de l’autruche qui se cache pour ne pas voir le danger. 

La Girafe avec un peu de recul, va remarquer que tout le monde va plus ou moins parler de son job ou de sa vie professionnelle sur ses réseaux sociaux personnels. Au moins 50% des personnes utilisant les réseaux sociaux ont au moins un compte Linkedin qui sert de CV.

Et comme je l’ai dit plus haut nous avons 8 à 9% de la population qui a déjà un usage réel des réseaux sociaux à titre professionnel.

Donc en toute logique, l’entreprise girafe devrait aider les 92% de collaborateurs absents à titre professionnel à prendre la parole de façon professionnelle sur les réseaux sociaux pour qu’ils fassent partie de l’élite des 8 à 9%. 

Mais tout cela doit être déployé dans l’intérêt personnel des collaborateurs, en terme d’employabilité, de e-réputation, ou de performance personnelle en créant du lien avec leurs clients, confrères, fournisseurs.

Vous remarquerez que je ne parle pas de former des ambassadeurs de l’entreprise. Nous avons déjà remarqué que cette terminologie « ambassadeur » fait peur aux collaborateurs. Devenir son ambassadeur n’est pas forcément leur intérêt personnel et peut même être perçu comme un risque par les collaborateurs.

Il est donc important de leur proposer de prendre la parole librement, mais avec l’aide de l’entreprise qui va les faire monter en compétence petit à petit dans la bienveillance et de façon sécurisée.
C’est ainsi qu’une démarche de marque employeur sur les réseaux sociaux devient un véritable sujet de transformation digitale de l’entreprise par les RH.

Tout le monde sera impacté. La direction dans son management et son exemplarité. La communication et le marketing dans la remise en questions de leurs habitudes. Et tous les collaborateurs dans leurs usages des réseaux sociaux.

Vaste sujet que nous traiterons dans nos prochains atelier #SocialRhVIP mais aussi #SocialSellingVIP car marque employeur, vente et marketing sont liées.

N’hésitez pas à me contacter pour y participer ou pour que je vienne animer un atelier dans vos entreprises.


Alexandre Durain
Alexandre DURAIN LinkedIn Alexandre Durain
Président